Rechercher

Créer

Mis à jour : 22 nov 2018



La création... Quel beau sujet, sur lequel il y aurait tellement à écrire! Que l’on aborde ce sujet dans son sens large qui consiste à faire ou réaliser quelque chose ou celui plus spirituel qui est celui de donner existence ou naissance à un être, dans les deux cas, c’est partir du néant, partir du vide pour donner une impulsion, un mouvement à une force qui prendra une forme dans la matière. Dans le spectre artistique de la création, c’est essentiellement donner vie à une idée.


Il en est de même dans l’aspect spirituel de la création. Lorsqu’un couple décide d’avoir un enfant, il donne vie à une idée, à un projet commun de créer un nouvel être, ce qui démontre que tout comme ce qui est à l’origine de tout, cette force à l’origine de l’univers, nous sommes des êtres créateurs. Nous possédons le pouvoir de créer la vie, ce qui est LE pouvoir ultime. Nous pouvons également constater que ce pouvoir s’étend à tout: Nous créons presque tout notre environnement immédiat; nos habitation, nos meubles, nos vêtements, nos outils de communication, ... tout quoi! Nous créons même notre imaginaire individuel et collectif. Nos artistes mettent en vie des oeuvres qui nourrissent notre imagination et cette force créatrice incroyable que nous avons entre nos deux oreilles donne à son tour vie à d’autres créations. C’est une chaine sans fin, une réaction en chaine, tout comme le fût cette première impulsion qui donna naissance à l’univers et tout ce qu’il contient. Alors, tout comme nous donnons naissance à des idées, l’univers a fait de même. L’univers est un être créateur en soi, un être Sui Generis, un condensé d’idées qui a pris une telle densité qu’il a dû créer une force, une impulsion pour se mettre en mouvement et prendre de l’expansion, ne pouvant plus se contenir en lui-même. Et c’est à partir de là qu’il a pu déployer toutes ses idées en formes, des plus grossières aux plus subtiles, des plus denses aux moins denses.


Et cette force qui l’anime, qui lui permet de créer, est en chacun de nous. Nous sommes une idée, une expression de ce condensé infini d’idées à l’origine de tout. Une reproduction miniature du Causa Sui d’Aristote, LA cause première, une forme de ce qui est sans forme. Nous sommes un pouvoir de création en SOI. Réaliser ceci est une prise de conscience si puissante, qui comble tellement ce que nous sommes à l’intérieur, que tout votre schème de pensées s’en trouve bouleversé et que soudainement, se réaliser au travers du regard des autres, se réaliser à l’extérieur de SOI, perd de son importance. Pourquoi chercher à l’extérieur de nous, ce qui se trouve déjà en nous? Pourquoi chercher le “pouvoir” à l’extérieur de nous alors qu’il y en a tant en nous? Pourquoi juger son prochain et le laisser dans sa souffrance alors qu’il n’est en faits, qu’une autre manifestation de cette idée maîtresse qui nous anime tous et nous tient en vie ici-bas? Le regard que nous plongeons dans le regard de l’autre, n’est qu’un regard que nous plongeons en nous-même et les travers que nous reprochons à notre prochain ne sont que la manifestation de toutes ces idées qui nous animent. Il n’y a pas de réelle méchanceté en l’Homme, il n’y a que de l’ombre qui a besoin d’être mise en lumière. Et c’est pas votre lumière que vous chasserez cette ombre. L’ombre ne chasse pas l’ombre. Apportez de la lumière aux autres, même si c’est parfois très difficile je vous le concède, et vous verrez le pouvoir de celle-ci sur l’ombre de l’autre.


Par ce texte aujourd’hui j’assume mon propre pouvoir créateur et je signe de ce nom spirituel reçu, que j’ai refusé d’assumer trop longtemps, jugeant au départ que je n’en étais pas digne et, plus tard, qu’il s’agirait d’une forme de vanité que de le porter. Bien sûr, un nom n’est qu’une forme parmi tant d’autres, et ce qui serait vaniteux ce serait d’accorder de l’importance à outrance à ce nom et de le mettre au centre de mon existence, de le ramener à ma petite personne. Mais c’est aussi un symbole, c’est quelque chose qui sert à mettre en forme une idée, c’est un acte de création. Alors, ce faisant, je donne naissance à ce qui m’anime, à ce que JE SUIS, à ce qui se manifeste lorsque j’écris ces textes, à un potentiel de création en moi, tout simplement. Assumez cet être créateur en vous et vous verrez comment créer fait du bien!


#BrahmaShakti

©2018 by Réflexion sur le chemin. Proudly created with Wix.com